Compostelle par 4 chemins

Compostelle par 4 chemins

compostelle en septembre : jour après jour l'itinéraire, les gites et autres abris

11 septembre

 

départ de (presque) la maison pour Limoges

 

en covoiturage : merci BLABLACAR

 

un trajet en voiture partagé, sympa et économique

 

le soir je suis attendue au gite des sœurs franciscaines. Un accueil simple et sympathique, thé et petits gâteaux .... je m'installe dans ma chambre (pas de dortoir, nous avons de petites chambres), me prépare le diner, bref, ça commence !

 

016.JPG

 

de la fenêtre de la chambre, j'ai une vue sur la cathédrale de Limoges, illuminée.

 

007.JPG

nuit interrompue par un groupe de jeunes ados en folie, costumés, qui sont venus faire une sorte de charivari dans le quartier .... je n'ai pas réussi à savoir à quoi ce chahut correspondait, en tout cas, il était préparé et organisé.

marrant

 

gite des sœurs franciscaines : 15 euros la nuit + 2,50 le petit déjeuner

 

12 septembre 

 

il pleut, il pleut ....

 

Je pars vers Panazol, La Grange, Feytiat, pour arriver à Solignac.

18 km ce jour, ça suffit pour moi

je cherche un hébergement : la mairie  téléphone pour moi et m'envoie finalement au presbytère ou le curé me loge dans son sous-sol sommairement aménagé  une nuit de pluie avec un toit sur la tête, c'est toujours bon. je peux cuisiner un peu, me laver, c'est tout bon !

 

 

13 septembre

 

départ sous la pluie vers Jourgnac je me pers un peu en quittant le GR à cause du mauvais temps, je suis donc la signalétique européenne jaune et bleue, que je mets du temps à retrouver.

 

à Jourgnac, carrefour de routes "perdues", je longe un jardin ou s'active un très vieux monsieur;

- "Compostelle ?"

- "j'essaye"

-"avez-vous besoin de quelque chose ? entrez boire un café"

 

chic, j'ai froid, c'est un peu "la loose", cet invitation à boire un jus tombe bien. Il est 15 heures ...... je ne repartirais que le lendemain matin, après avoir passé une soirée exceptionnelle.

 

S. et A. ont chacun 80 ans passés.

quelle vies, simples, dures, émouvantes, quels témoignages !

ce couple sera je crois la plus belle rencontre de ces 8 jours de marche.

 

070.JPG

S. est une "enfant de l'assistance", placée dans la région. Une existence difficile, stigmatisée, qu'elle relate avec une "niaque" et une humanité superbes.

A. enfant d'agriculteur, agriculteur lui-même puis maçon, a fait parti du maquis de GEORGES GUINGOIN durant la seconde guerre mondiale.

 

guingoin.jpg

 

le frère de A., est arrêté - après dénonciation par de charitables voisins - avec 10 camarades de combat, dans une ferme. 6 d'entre eux mourront sous la torture à Limoges, les 5 autres décèderont en déportation (Dachau,  Bergen Belsen, Dora).

 

cette soirée fut forte en témoignages rares. Pour moi, dont la maman participa avec ses petits moyens à la Libération de Paris, dont la grand-mère aida des aviateurs alliés abattus à partir en Espagne, je n'imaginais pad que le chemin de St Jacques me placerait un jour sur celui d'un ancien résistant du Limousin.

magnifique soirée : merci merci merci

 

ajoutons à ceci la "soupe de salé" du repas (potée porc salé-légumes ect), un vrai délice .....

une chambre confortable, je ne suis pas prêt d'oublier mon passage à Jourgniac

 

14 septembre

 

après un somptueux petit déjeuner chez S et A,

 

071.JPG

 

je pars vers Flavignac, ou je trouve un gite d'étape municipal. sympa, 10 euros la nuit.

 

083.JPG

je partagerais ce gite, le repas,  avec Barnabé, jeune pèlerin parti de Vézelay. il compte aller direct à Santiago.

Buen Camino à lui.

 

toujours le mauvais temps.

 

j'ai emporté de quoi bivouaquer, mais le cœur n'y est pas.

Marchant seule sous la pluie ou dans le temps toujours gris et incertain, le soir j'ai besoin de contact et de chaleur.

 

076.JPG

je me prends à penser au poème de Baudelaire, dans spleen

 

"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;"

 

bref, j'aimerais un peu de soleil

 

15 septembre

 

marche de Flavignac à Chalus.

 

j'arrive à Chalus jour de fête et de brocante. il pleut encore.....

 

je cherche un hébergement car il n'y a rien, sauf des hôtels.

une personne me conseille d'aller voir "chez les sœurs", j'allonge le pas, et me rend à l'adresse indiquée.

 

086.JPG

cette grande bâtisse qui abrite une petite communauté de .... 3 sœurs, accueil  très sympa : café, pain, charcuterie, confitures, gâteaux .... on bavarde.

les locaux appartiennent à la paroisse, dont le curé ne veut  accueillir personne : "ça peut être n'importe qui" .... drôle de conception pour un "homme de Dieu";

avec les sœurs, nous remarquons que le "n'importe qui" est tout de même un être humain, pas un dromadaire..... bref. les sœurs ne comprennent pas du tout l'attitude de ce curé et la regrette.

elles me trouvent un matelas, et je dors dans la grande salle de la catéchèse. je mange chaud, je dors bien, pas de soucis.

merci les petites sœurs de Chalus.

 

en fin d'après-midi, profitant d'une apparition brève du soleil, je vais acheter à la brocante un livre sur la vie dans le Limousin d'autrefois, livre qui sera la joie de ma soirée et un cadeau pour les sœurs le lendemain.

 

16 septembre

 

un petit SMS du matin pour ma sœur Isabelle : c'est son anniversaire, celui qui annonce sa prochaine retraite et de futures échappées belles communes ! Joyeux anniv' la frangine, et à bientôt ensemble sur les routes !

 

je marche jusqu'à  "La Coquille", temps toujours maussade, gris, pluvieux. il fait froid.

à la Coquille, jolie surprise : un gite avec un hospitalier des "amis de st jacques du Limousin-Périgord".

 

accueil hyper gentil, chaleureux. Je serais seule ce soir avec Christine  : elle nous prépare un bon diner réparateur, nous papotons tard dans la soirée. Ca me donne envie de faire comme elle l'an prochain : bénévole 15 jours dans un de ces gites, à accueillir les "vaillants routards" sur le Camino.

 

rendre ce qu'on reçoit, accueillir, partager : ça me tente bien ! wait and see....

 

gite en demi-pension : 20 euros

 

merci Christine

 

17 septembre

 

départ pour Thiviers, 16 km plus loin.

pas de pluie : miracle !

le gite est situé au terrain de camping : j'aurais grimpé tout en haut de la ville, à l'OT, pour le savoir.. et hop, un dernier galop pour y arriver.

 

098.JPG

jolie fontaine sur la place, tout en haut


097.JPG
église de Thiviers

 

nuit dans un chalet équipé dans le terrain de camping - 10,20 euros.

penser à vous ravitailler avant d'aller au camping, c'est loin loin ......

 

 

18 septembre

 

Thiviers-Sorges

 

137.JPG

Dominique et les "les 3 sœurs" à l'heure de la tisane "douce nuit" :) :)


123.JPG

église de sorgues


124.JPG

la "maison du pèlerin" en face de l'Eglise


128.JPG

statue de st jacques dans l'église


133.JPG

Eglise  de Sorges : partie romane (porte de droite) partie gothique (porte de gauche)

 


pluie et pluie encore

 

à Sorgues, même bonne surprise qu'à La Coquille : gite des amis de SJ du Limousin-Périgord. L'hospitalier, c'est Dominique, qui vent tous les ans 15 jours à la même époque avec ses confitures maison et les légumes de on jardin.

Dominique, ce n'est pas "Immortelle Randonnée", mais "Immortelle Ratatouille" : sa spécialité est une ratatouille de légumes du soleil, recette délicieuse dont il est très fier. Nous y faisons honneur.
Nous, c'est à dire "votre servante" (c'est comme cela qu'on dit) et 3 jeunes frangines rassemblées pour marcher ensemble une semaine, et fêter l'anniversaire de l'une des trois.

 

une bonne soirée, avec beaucoup de bavardages et de rires.

 

merci Dominique

 

gite en demi pension : 20 euros

 

 

19 septembre

 

ha..... pas de pluie. temps doux. parfois ensoleillé.

 

23 km (aïe, mais je les ai fait, en arrivant un peu sur le ventre à Périgueux, faut le dire)

 

partie à quelques minutes d'intervalle avec les 3 sœurs, nous passerons la journée à nous rattraper mutuellement et à nous dépasser sur le chemin.

 

c'est peut-être grâce à elles que je ferais les 23 km sans trop de dégâts :) : nous ferons ensemble les 5 derniers, papotant,et nous entrainant - lentement- les unes les autres.

 

151.JPG
"les 3 sœurs" me dépassant : vêtements mouillés séchant attachés sur les sacs à dos. :)

 

158.JPG
je dépasse "les 3 sœurs" piqueniquant au pied du château de Caussade, sur le chemin.

 

arrivée sur Périgueux

 

160.JPG
si, si .....

 

à cette pancarte, encore 2 km pour trouver la Cathédrale St Fons, ou mon hôtesse de la prochaine soirée et nuit va venir me chercher.

Marie Pierre fait partie d'un réseau d'habitants de Périgueux accueillant pour la nuit des passants de Compostelle.

Formidable "bonne femme" dynamique et gaie, une fondue de voyages et .... du Maroc, ça tombe bien.

nous parlons nous parlons nous parlons.

je pense que le Maroc nous verra ensemble l'an prochain, dans un village de l'Atlas ou une assoce de Périgueux se démène (scolarisation des enfants).

 

ce sera ma dernière nuit sur le Chemin.

Le lendemain, il pleut encore à grains serrés.

 

Je prends la decison de ne pas continuer cette année

- pas marrant d'être toujours sous l'eau

- bivouacs incertains le soir

- j'explose mon budget

 

je reste raisonnable. la meilleure solution est le retour.

 

20 septembre

 

Périgueux-Limoges

Limoges-Châteauroux

Châteauroux-Vierzon

Vierzon-Etang

Etang-Chez moi 

 

10 heures de train ........................................

 

allons, ce n'est qu'un au-revoir !

 

140.JPG

ben oui, y'a plus que .....

il y en avait près de 1800 début mai .....

 

 

 cathédrale Saint Front de Périgueux

 

 perigueuxcathedrale-saint_front_658381.jpg

supprimons tous les clochetons et remplaçons par de fins minarets, et on dirait la mosquée bleue d'Istanbul

 

 prigueux.jpg

 

 

 

 

 



21/09/2013
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres