Compostelle par 4 chemins

Compostelle par 4 chemins

esprit, es tu là ?

Esprit, es-tu là ?

 

 

On entend parler, partout (blogs, forums divers) de ce fameux "esprit du chemin" ....

 

sur qu'il doit bien exister, cet esprit, depuis le temps que sont poussés sur ce chemin les cohortes de ceux, puissants ou misérables, riches ou pauvres, jeunes ou vieux.... qui y ont usés leurs chaussures, blessés leurs pieds, leurs corps, qui sont allés jusque Santiago chercher ..... ce qu'ils avaient à y chercher, chacun sa quête.

 

juste quelques mots à ce propos.

tirés de ma petite expérience : un bout du chemin de Vézelay, un bout du chemin du Puy, mes 15 jours d'hospitalière.

 

Je ne parlerais pas d'ESPRIT, grand sens du terme, mais d'ETAT D'ESPRIT, plus simple.

 

"débouler" sur le chemin du Puy a été pour moi un grand étonnement.

 

sur "le Vézelay", j'ai trouvé de la simplicité, du sens du partage, des échanges, de la modestie, du sens de l'effort. de la gentillesse, beaucoup de vrais sourires. Je n'ai rencontré personne (à part deux assez mauvaises expériences) qui m'ait déçue de ce point de vue.

 

sur "le Puy", j'en ai trouvé aussi bien sur. Mais aussi j'ai été très désappointée, rapidement, et cela n'a cessé durant trois semaines :

- une ambiance "consommatrice"

- peu de d'échanges réels : très superficiels

- peu de relations d'entre-aide

- beaucoup de chacun pour soi et peu de sens des autres.

 

cela m'a pesé.

 

le maître-mot "chacun son chemin"..... certes, chacun son chemin, mais lorsque dans le même temps on sort LE grand mot "L'ESPRIT DU CHEMIN" au diner du soir, et que le "chacun son chemin" se résume à faire des choix commerciaux, à ne pas s'occuper de ceux qui cheminent à vos côtés, cela ressemble un peu à de la tartufferie.

 

tout cela nécessiterait, je le sais, de plus amples développements, mais à ce jour je n'en ai guère envie, je livre mon ressenti à vos réflexions et à la confrontation avec vos propres expériences.

 

j'ai sur ce chemin du Puy (ce bout de chemin) rencontré quelques belles personnes, mais trop trop, trop de commercial autour de tout ce chemin.

 

on me dit : c'est normal, ce chemin est  très fréquenté et donc le nombre induit tout ceci. plus il y a de monde et plus toute "la société" est représentée, avec ses forces et ses faiblesses.

soit.

 

mais comme justement l'intérêt de partir vers Compostelle est de  couper un peu avec les pratiques sociales majoritaires (en particulier la commercialisation de tout, et le chacun pour soi), je crois, je pense, que je me trouverais d'autres chemins, d'autres voies, pas forcément vers Santiago, où je pourrais vivre cela.

 

wait and see ....... à ce jour, tout est "à vif"

 

 

 

 sacs compostelle.png

 

 

 

 

 

 358.JPG

sacs en attente de transport-taxi.

 

 

sacs compostExpressBourricot.gif

 

l'espress bourricot et la malle postale ne sont pas des illustrations "ironiques" : ce sont bien les noms des entreprises de transport. il y en a d'autres.

 

 

MAIS, MAIS,

 

 mais tout n'est pas "noir c'est noir" fort heureusement,

je voudrais rendre hommage à  ANDRE ET ODILE :

en voila deux qui font souffler l'esprit

 

450.JPG

 


448.JPG

 

qui accueillent, conseillent, soignent, dans un bel "état d'esprit"

 

merci à eux

 

 

que soient aussi remerciées les hospitalières de Miramont-Sensacq, celles de St Palais, et toutes les communes qui ouvrent des gites excellemment tenus, où l'on est parfois est parfois accueillis par du personnel municipal adorablement gentil. merci aussi à eux.

 

merci aussi aussi à l'équipe de la paroisse de Navarrenx qui chaque soir assure un accueil à l'Eglise et aussi ensuite par un petit verre de blanc et des gâteaux. Croyants ou pas, chacun reçoit le même accueil. Merci !

 

merci aussi à ces gentilles attentions

 

"ENTREZ ET SERVEZ VOUS"

 

508.JPG

sous la tente, dans le jardin, à boire, chaud ou frais, à manger (excellent gâteau maison) ... offert par un couple habitant sur le chemin.

ils viennent "taper la discute", sont charmants et généreux.

 

ils racontent cette anecdote : le maire de la petite commune avait ouvert une pièce avec quelques lits, une arrivée d'eau chaude, de quoi réchauffer un repas. Rudimentaire mais bien utile. Gratuit de plus.

dans les "guides", cet abri était mentionné comme "abri rudimentaire".

jusqu'au jour ou une "pèlerine", toute emplie de l'esprit du chemin sans nul doute, a écrit pour se plaindre de cet aspect "rudimentaire" ..... la commune n'ayant pas les moyens d'un "vrai gite" a fermé cet abri.

et voila comment l'esprit souffle parfois chez certains.

 

LE PETIT BANC A L'OMBRE

 

petite halte avec sièges pour se poser quelques minutes, petit mot sur cahier, tampon marrant pour la créanciale. J'ai bien aimé cet arrêt

 

437.JPG

 

439.JPG

 

 

003.JPG

 

 

 

mais je m'en voudrais de ne pas terminer sur un emprunt au site de Christian, dit "la carriole"

 

balade2.JPG



23/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres