Compostelle par 4 chemins

Compostelle par 4 chemins

"marcher - éloge des chemins et de la lenteur"

 

 

"la marche est d'abord l'évidence du monde"

 

"marcher est un long voyage à ciel ouvert dans le plein vent du monde dans la disponibilité à ce qui vient."

 

"la marche est inutile comme toutes les activités essentielles. Superflue et gratuite, elle ne mène à rien sinon à soi-même après d'innombrables détours"

 

de Descartes à Ruffin, de Thoreau à Jacqueline de Romilly, de Rousseau à Nicolas Bouvier, Le Breton puise à toutes ces sources pour nous offrir ce superbe essai que j'ai adoré lire, d'une traite. et que je vais relire, doucement.

 

 

"merveilleuse définition de marcheur (celle de Lacarière - dans "sourates" - note de moi) , attentif à tout ce qui croise son chemin, du paysage aux animaux, des fleurs aux rivières, et faisant flèche de tout bois car tout devient à ses yeux motif d'interrogation et de curiosité, .... , la marche mène à tous les savoirs"

 

Marcher permet au voyageurs d'accéder à l'émerveillement (ré enchantement) du monde, la lenteur :"perdre son temps avec élégance"

 

enfin bref, lisez :)

 

 

 

 



28/04/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres