Compostelle par 4 chemins

Compostelle par 4 chemins

un personnage : Hamid, à Cluis

 

HAMID, épicier à Cluis !

 

un personnage !

 

pas possible de le rater : c'est lui qui vous attend. Il connait le Chemin, et sait qui sont ces demis-fous sac au dos qui traversent le village.

 

"Hello le pèlerin", un grand sourire, et c'est parti.

 

c' est lui qui détient les clefs du gite qui nous attend, qui téléphone au responsable de l'accueil, et qui va nous vendre nos provisions du soir.
Avouons que c'est surprenant, cette épicerie arabe, dans ce petit village de l'Indre. Il y a 28 ans qu'Hamid tient cette épicerie.

Cet homme gentil offre à chaque "pèlerin", marcheur, des fruits. Il parle des uns aux autres, se fait la radio du chemin. Ainsi nous apprenons qu'X est passé hier et, non, il n'a pas vu Y encore. Mais ou est passé Y ??

 

le gite de Cluis : sympa, et ô merveille des merveilles, une machine à sécher le linge nous attend. Savoir que demain nos chaussettes lavées seront bien sèches n'a pas de prix par ce temps pluvieux et froid qui nous poursuit depuis Vézelay.

 

nous serons 5 au repas du soir dans ce gite, repas mitonné par Hans, un cycliste hollandais (ils sont quatre, chargés comme des mules, qui filent à Santiago à raison de 80 à 100 km par jour. ...) : une "pâtée" consistante , énergétiquement garantie, faite de pommes de terre, de betteraves rouges et de harengs fumés, le tout broyé, écrasé, dans la grande gamelle.  Un coup de rouge là dessus, et bonne nuit !

 

 


les joyeux cyclistes et la bonne pitance !



07/06/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres