Compostelle par 4 chemins

Compostelle par 4 chemins

manger manger .....

manger et faire sac léger : voila l'équation.

 

sac léger et bourse légère : ma résolution du problème

 

je transportais dans mon sac, tous les jours

 

pour le petit dejeuner

 

- des dosettes de café soluble

- un tube de lait condensé sucré

- des barres de céréales (variées, de marques de grande surface)

 


premier petit dej' muesli à Vzelay

 

je me ravitaillais au gré des commerces dans les petites villes et villages

au début du séjour, je m'étais chargée d'une boite de muesli, en me disant : bon petit déjeuner, et si diner pas prévu, ça dépannera. En fait, je n'arrive pas à avaler ces trucs-là, je fais hamster en mâchouillant, une horreur. Le muesli : je l'ai offert aux oiseaux du ciel ou bêbêtes de la forêt, et me suis contentée des barres de céréales qui, elles, passaient bien.

 le café et le lait concentré m'a permis de boire tous les matins  un café au lait, froid ou chaud.

en gite, lorsque la veille je pouvais faire quelques courses, je me préparais des œufs à la coque, avec du pain frais, un régal !

 

les repas de midi

 

je n'arrivais pas à manger vraiment à midi : il a tant plu, tant plu, que parfois simplement s'arrêter s'avérait impossible..... tout était détrempé, pas possible d'une halte sympa au sec. alors manger ? et puis on a l'estomac noué (enfin moi j'avais). donc je grignotais des barres de céréales régulièrement, du chocolat aussi quand j'en avais. Un coup d'eau la dessus, et ç'était reparti !

 

les repas du soir

 

selon gite ou pas gite, possibilité de cuire ou chauffer des aliments.

 

si cuisson possible

- de la soupe en sachet

- des pates, du riz

- œufs, jambon, saucisson sec, sardines à l'huile

- du fromage

- des fruits

 

ma recette fétiche : des nouilles à la vache qui rit : faire cuire une dose de ^pâtes, les égoutter, les remettre dans la casserole avec deux triangles de vache qui rit et remuer le tout pour faire fondre le fromage dans les pâtes. un pur délice de randonneur.

 

si cuisson pas possible

 

- pain

- saucisson sec

ou

- sardines à l'huile

ou

- boite de thon

 

+ ships

+ fromage

+ fruits/chocolat

 

les aliments pour le soir : achats pour 1 ou 2 jours selon les possibilités de ravitaillement (très bien indiqués sur le guide du GR de la FFR). Penser aussi à demander dans les villages si l'épicerie prochaine est bien ouverte : on a parfois des surprises ...... :-(

 



diner rustique

 

 


super petit dej en "gite pelerin"

 


diner de la fête des mères, partagé avec trois jeunes allemandes (unique repas "dehors" au soleil)

 


tartines de confitures chez les "sœurs" à Nevers

 


"spécialité hollandaise" mitonnée dans un gite par Yan ou Hans .....

 


déballage d'arrivée : le sac "casse-croute" pèse peu dans le sac ....

 


petit marché à St Leonard de Noblat : des fraises au repas ce jour là.

 

 

je n'ai pas encore parler des haltes-café : le randonneur pilier de bistrot, j'en suis.

un petit café, un petit chocolat, des qu'un village traversé propose une enseigne de café, j'y cours .....

 

parfois le guide indique la présence d'un café..... hélas, une fois arrivée, le café a fermé, ou bien ce sont les vacances des propriétaires. Alors, s'abriter dans l'abribus et suçoter un ou deux carrés de chocolat, voila comment on se console :)

 

parfois aussi, en demandant à ce qu'on me remplisse ma bouteille d'eau, on m'a offert le café (et davantage d'ailleurs, les gens sont bien sympas) en cours de route. Occasion à bavardages et à échanges.

 

un vrai grand petit déjeuner en lieu de place du petit café annoncé ..... Merci !

 


des "ch'tis" égarés dans la Creuse : toujours un café au coin du feu : Merci aussi

et tous ceux dont je n'ai pas fait de photos.....

 

budget-alimentation : 5-6 euros/jour



16/06/2013
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres